Blogue

Un jour, ce n’est pas une journée du calendrier

Un jour, ce n’est pas une journée du calendrier

Dans son livre Vies des hommes illustres, le philosophe grec Plutarque raconte la légende du bateau de Thésée.

Thésée est un personnage de la Grèce antique célèbre pour sa victoire contre le Minotaure, un monstre mi-homme, mi-taureau. De retour à Athènes à bord de son bateau, il est accueilli en véritable héros. En guise d’hommage, les Athéniens décident alors de préserver le bateau. Ayant été réparé si souvent, le bateau resplendissait encore des siècles plus tard.

Or, un débat émergea puisque le bateau finit par changer au point qu’il ne restait plus aucune planche d’origine. Certains disaient que le bateau était le même, alors que d’autres le percevaient comme un nouveau bateau puisqu’il avait été complètement modifié, conséquence de l’entretien soutenu au fil du temps. La question était donc de savoir si sa métamorphose avait opéré un changement identitaire.

Nous pouvons nous inspirer de cette histoire pour faire un parallèle avec le domaine de la croissance personnelle.

En début d’année, plusieurs personnes prennent des résolutions afin de réaliser leurs objectifs professionnels ou d’améliorer leur bien-être. Cependant, comme vous vous en doutez, plus de 90 % de ces résolutions seront abandonnées d’ici le mois d’avril. L’une des principales raisons de ce constat d’échec est justement le changement identitaire.

En plus de vos nouvelles habitudes, votre état d’esprit doit aussi évoluer puisque certaines ambitions exigent un changement d’identité.

Admettons que je vous lance le défi de courir votre premier marathon en sachant fort bien que vous n’avez jamais couru de votre vie, vous répondriez sûrement ceci : impossible !

C’est une réaction tout à fait normale, car aujourd’hui, vous n’êtes pas en mesure d’imaginer que vous deviendrez une tout autre personne après avoir parcouru la distance. À l’image du bateau de Thésée, le cumul de vos efforts et changements de comportements vous transformera à un tel point que vous serez même surpris de votre accomplissement. Vous aurez alors le réflexe de dire ceci : le marathon a changé ma vie. Je dirais plutôt que c’est vous qui avez changé de vie.

Peu importe votre but, il est essentiel d’y croire dès maintenant. En effet, si vous avez tendance à procrastiner, je vous rappelle qu’un jour, ce n’est pas une journée du calendrier!

 

Crédit image :  Depositphotos

On prédit pour la Joyeuse cause

On prédit pour la Joyeuse cause

En 1906, Francis Galton, un statisticien réputé de l’époque, s’est pointé le nez dans une foire agricole.

On y présentait un concours dont l’objectif était de deviner le poids d’un bœuf exposé sur place. M. Galton a alors testé l’hypothèse selon laquelle une foule composée de quelques individus compétents et d’une masse d’individus médiocres et ignorants allait produire une estimation moyenne très éloignée de la réalité.

Quel a été le résultat?

Eh bien, le poids du bœuf était de 1198 kg, alors que la moyenne des prévisions fournies par les quelque 800 participants s’étant prêtés au jeu était de 1197 kg, ce qui en a surpris plus d’un, particulièrement M. Galton!

De là est né le concept d’intelligence collective ou de sagesse des foules. C’est le principe selon lequel un grand nombre d’amateurs peut mieux répondre à une question qu’un seul expert.

Aujourd’hui, j’ai envie de tester ce postulat en sollicitant votre participation à la première édition du jeu On prédit pour la Joyeuse cause, une initiative philanthropique ayant obtenu une licence de la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ).

En échange d’une contribution modeste de 20 $, vous avez l’occasion de jouer au devin et de courir la chance de remporter 50% de la cagnotte tout en faisant un don aux Joyeux philanthropes, un fonds de dotation supervisé par la Fondation communautaire de la Gaspésie-les-Iles.

Maintenant, voici la fameuse question :

En vous fiant au prix de clôture au 31 décembre 2022 (3840 points), d’après vous, quel sera le niveau du S&P 500, le principal indice de référence américain, à la fin de la présente année?

Si vous souhaitez tenter votre chance, nous vous invitons à soumettre votre cours cible pour le S&P 500 au 31 décembre 2023 avant le mardi 31 janvier à minuit en cliquant sur le lien ci-dessous.

https://www.jedonneenligne.org/fcgi/CJP/

Au nom des Joyeux philanthropes, je vous remercie de tout cœur de votre participation à cette expérience unique en son genre!

Comme le dit si bien l’adage, que le meilleur ou… le plus chanceux gagne!

 

Source:

James Surowiecki. The Wisdom of Crowds. Anchor, Reprint Edition, 2015.

Crédit image:  Depositphotos

Comment distinguer le vrai du faux?

Comment distinguer le vrai du faux?

Afin de souligner la publication du dernier billet de l’année, j’aimerais vous raconter une anecdote que j’affectionne tout particulièrement.

Après avoir remporté un prix Nobel en 1918, le physicien Max Planck a entrepris une tournée de conférences en Allemagne. Chaque fois, il présentait le même contenu devant un public d’experts et de passionnés de la mécanique quantique.

Un jour, son chauffeur personnel qui l’accompagnait et assistait à tous ses exposés oraux lui a dit ceci : « Je serais capable de livrer votre discours puisque je l’ai mémorisé. » C’est avec le plus grand plaisir qu’ils ont décidé d’inverser les rôles le temps d’une soirée. Le chauffeur personnel a donc récité sans faute le texte devant un regroupement de physiciens très calés, dont M. Planck qui s’était mêlé à la foule.

À la fin de la présentation, un professeur en physique s’est levé afin de poser une question complexe, à laquelle, naturellement, le chauffeur ne connaissait pas la réponse. Ce dernier lui a alors répliqué ceci : « Eh bien, je suis surpris de recevoir une question aussi élémentaire dans une ville sophistiquée comme Munich. Je vais demander à mon chauffeur ici présent d’y répondre! »

La morale de cette histoire est que n’importe qui peut prétendre être un expert en s’exprimant de façon éloquente, sans nécessairement comprendre les tenants et aboutissants d’un domaine particulier. C’est ce que l’acteur John Cleese appelle un « incompétent articulé ». Pour distinguer le vrai du faux, je vous invite simplement à poser des questions. En effet, la manière dont une personne répond aux questions en dit long sur sa compétence.

Pour terminer, je profite de l’occasion pour vous souhaiter de joyeuses fêtes et vous remercier de tout cœur de votre soutien en 2022! Je serai de retour à la mi-janvier.

 

Source :

Peter Bevelin. All I Want To Know Is Where I’m Going To Die So I’ll Never Go There. PCA Publications, 1ère edition, 2016.

 

Crédit image: Depositphotos

 

 

Souvenir d’une soirée mémorable

Aujourd’hui, je vous partage une belle vidéo en hommage à mon lancement de livre qui a eu lieu il y a trois ans déjà.

Yan Beaupré, alias Rukin, je suis très reconnaissant que tu aies pris le temps de la réaliser, c’est un beau cadeau que tu me fais !

Je profite également de l’occasion pour remercier tous ceux et celles qui m’ont fait confiance dans le projet, tout particulièrement, Desjardins Courtage en ligne et Septembre Éditeur.

De plus, un merci tout spécial à mon amie et réviseure linguistique Magali Cloutier, à mes parents, à mes amis, sans oublier Nadine, ma complice de tous les jours, pour votre support durant le processus d’écriture.

Pour terminer, je ne peux passer sous silence votre magnifique accueil pour ce livre dont le tirage a été de quelque 7000 exemplaires!

Merci pour votre confiance et, qui sait, peut-être que j’écrirai un jour un 2e livre ?

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This